Loppsi2: réaction au Modem – Merci à Robert Rochefort

Dans un précédent billet, j’avais regretté que le Mouvement Démocrate soit devenu inaudible sur la défense des libertés sur Internet. Je l’ai appris par Paul, Robert Rochefort s’est exprimé pour dénoncer le texte de loi Loppsi2 , actuellement en discussion à l’Assemblée Nationale. Je dois donc à mon tour le saluer et le remercier pour s’attaquer à ce projet

Projet de loi LOPPSI 2 : une « provocation » pour Robert Rochefort

Robert Rochefort, député européen du Mouvement Démocrate, a qualifié jeudi de « provocation » le projet de loi sur la sécurité intérieure (Loppsi 2) qui consiste en « la mise en place de mesure dangereuses, inefficaces et restrictives des libertés fondamentales ».

« Censé protéger les citoyens face aux nouvelles formes de délinquance, ce projet de loi menace de les mettre sous contrôle »,a-t-il précisé, ajoutant que ce projet de loi « installe la censure sur Internet, au nom de la lutte indispensable contre la pédopornographie, alors que des solutions existent et qui passent par la collaboration avec les moteurs de recherche ».

Robert Rochefort estime que « le risque est grand que la liste et sites interdits, établis par le ministère de l’intérieur soit étendu à d’autres domaines liés par exemple à la liberté d’opinion ou à la création culturelle ».

« Quant à l’utilisation de la visioconférence pendant les auditions dans les centres de rétention », « elles comportent le risque évident d’isoler la personne interrogée et d’accroître les pressions qu’elle pourrait subir », a-t-il ajouté.

« Je dénonce ce projet de créer une société dans laquelle tout citoyen est virtuellement un délinquant. À quelques semaines des élections régionales, et après l’échec du débat sur l’identité nationale, le gouvernement cherche de façon grossière à séduire une fraction de l’électorat d’extrême droite », a conclu Robert Rochefort.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Internet, Libertés, Mouvement Démocrate. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.