Réindustrialiser la France grâce au numérique: avec Bayrou, c’est possible

Le seul des candidats à avoir une bonne culture du numérique, c’est François Bayrou.

Le seul à avoir compris son importance dans le développement économique et social, son rôle dans la vie quotidienne, c’est François Bayrou.

Celui qui n’en n’a pas peur, ne se retranche pas derrière les dérives de certains pour restreindre les libertés de tous, c’est encore François Bayrou.

Il nous l’a prouvé lors de cette rencontre avec des acteurs du numérique:

« Le numérique est un saut de civilisation qui imposera un partage coopératif de la connaissance »

http://www.dailymotion.com/videoxoomnx

 

L’informatique et les technologies de la connaissance et de la communication peuvent nous aider à  rendre nos administrations plus performantes. D’une pierre, deux coups: un meilleur service rendu aux citoyens et baisse de notre endettement (et oui, il y a des déficits publics à contrôler).

De nouveaux modèles économiques voient le jour, avec le logiciel libre et l’ouverture des données (« open-data » dans le langage des initiés, voir OWNI, le site de « data journalism »). Il importe de ne pas tuer cette « poule aux oeufs d’or », en restreignant l’accès à Internet (ACTA, Hadopi, Sopa, etc)

« Le numérique doit jouer un rôle fondamental dans la réforme nécessaire de l’État »

La filière professionnelle interpelle les candidats. L’AFDEL (Association Française Des Editeurs de Logiciel) a publié un rapport à l’occasion des présidentielles:

20 propositions pour réindustrialiser la France grâce au numérique

L’économie du numérique constitue un puissant levier de croissance et de productivité, en tant que telle bien sûr, mais surtout pour l’industrie et les services dans leur ensemble. Nous souhaitons donc ici proposer des pistes d’action qui pourraient aider notre pays à rattraper demain son retard dans la digitalisation en cours de notre économie. Ils se résument en trois axes qui doivent converger : cap sur les PME, cap sur l’innovation, cap sur le numérique ! Pour répondre à l’enjeu essentiel : la compétitivité de notre économie et de nos entreprises.

PME, Innovation, Numérique: voilà des éléments que l’on retrouve en très bonne place dans le projet du Mouvement Démocrate.

Retrouver aussi les propositions et réactions du MUNCI (association représentant les salariés et indépendants du secteur):

Présidentielle : le MUNCI salue les propositions de l’Afdel et du Syntec Numérique

Publié dans Economie, François Bayrou, Internet, Mouvement Démocrate, Société, Technologies | Commentaires fermés

Débat à Rambouillet le 24 janvier: quelle politique de santé ?

Quelle politique de santé pour le patient et le citoyen ?

La santé et la qualité des soins est la deuxième préoccupation des français après le chômage et l’emploi. Les exemples ne manquent pas qui illustrent cette préoccupation. Ce sont ici les habitants d’une ville qui protestent contre la fermeture d’une maternité ; là, c’est la crainte de voir de grandes zones rurales devenir des « déserts médicaux » par suite de la difficulté du remplacement des médecins partant en retraite.

L’ampleur et la complexité du problème dépassent bien évidemment de très loin ces deux exemples. Elles justifient de la part de la collectivité une mobilisation de moyens et d’efforts d’organisation à la hauteur du système de santé efficace et juste qu’elle entend préserver et améliorer.

La Loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoires » du 21 juillet 2009, s’inscrit dans cette démarche.

Nos concitoyens en appréhendent-ils pour autant les enjeux et les implications ? Est-elle de nature à atténuer sinon à dissiper leurs préoccupations quant à une offre de soins bien adaptée du point de vue qualitatif et financier. Sans prétendre épuiser le sujet, le Mouvement Démocrate des Yvelines, le MoDem 78, a voulu apporter un éclairage utile sur les questions abordées dans la loi. C’est sur ce thème, en effet, que se tiendra le quatrième des débats publics d’un cycle inauguré avec celui consacré transports publics, poursuivi ensuite avec ceux de l’OIN « Seine-Aval » et des Circuits de distribution courts des produits agricoles. Ce nouveau débat se déroulera le :

24 janvier 2012 à 20h30 Salle St Hubert à Rambouillet (Ecole/garderie) Avenue Georges Pompidou)

Organisé et animé par Michel Almazor, Médecin-Cardiologue retraité, membre du bureau du MoDem78. Il s’appuiera sur les interventions de :

• M. Jean-Luc Préel, Médecin, Député de Vendée et Vice-Président de la commission des affaires Sanitaires et Sociales à l’Assemblée Nationale.

• Mme Annaïg-Ollivier-Eccher, Médecin généraliste ;

• M. Jacques Bancal, ex Correspondant départemental du Défenseur des enfants.

Coordonnateur d’un rapport préparatoire à la loi HPST, Monsieur Gérard Larcher, Sénateur-Maire de Rambouillet, a bien voulu également honorer la réunion de sa présence.

Comme les précédents, ce débat-citoyen est ouvert à tous les publics.

Publié dans Mouvement Démocrate, Société, Yvelines | Commentaires fermés

Hadopi, PIPA, SOPA: Halte-là

Le Président Obama est un Démocrate. Il défend les libertés. Il s’oppose au contrôle et au filtrage d’Internet.

« Nous considérons que le piratage sur Internet est un grave problème qui nécessite une réponse législative sérieuse, mais nous ne soutiendrons pas une législation qui réduit la liberté d’expression, augmente les risques pour la sécurité cybernétique et sape le dynamisme et le caractère innovant de l’Internet mondial« 

Mais des lobbies de l’industrie « culturelle » sont eux-aussi puissants aux Etats-Unis, et veulent filtrer Internet pour assurer leur pré carré et y développer leur business, aux dépens des libertés. La « Silicon Valley » et les défenseurs des libertés sur Internet s’y opposent. Les grands sites « Wikipedia », « Mozilla Firefox », « Reporters Without Borders »

Une journée de grève exceptionnelle sur internet

Le congrès américain examine deux lois polémiques sur le piratage en ligne et la propriété intellectuelle. Mais le lobby de l’industrie musicale et cinématographique, à l’origine des textes, se heurte à une levée de bouclier des grands sites internet mondiaux. Ils ont décidé d’une journée d’action, ce mercredi 18 janvier, et ont lancé la contre-attaque sur leurs sites.

Sur son site en anglais Google met en ligne une pétition contre les deux lois : SOPA (Stop Online Piracy Act) et PIPA (Protect Intellectual Property Act). On trouve également une liste des principaux sites internet opposés à ces textes, dont AOL, PayPal,

Barack Obama prend ses distances avec SOPA

(Numérama) Très critiquées outre-Atlantique, les projets de loi SOPA et PIPA ne seront pas soutenus par la Maison Blanche. Trois responsables de l’administration Obama ont répondu à deux pétitions en expliquant qu’aucun soutien ne sera accordé à un texte qui porte atteinte à la liberté d’expression, à l’innovation et à la sécurité en ligne. Toutefois, ils rappellent qu’il y a urgence à légiférer car ils affirment que le piratage et les dégâts causés à l’économie sont réels.

Les soutiens des projets de loi anti-piratage SOPA (Stop Online Piracy Act) et PIPA (Protect IP Act) se raréfient. Alors que quelques acteurs privés ont d’ores et déjà retiré leur soutien politique, sous la pression de la société civile, ou ont choisi de prendre leur distance pour ne pas être la cible d’une mauvaise campagne médiatique, c’est au tour de l’administration Obama de lâcher les deux initiatives parlementaires.

La Maison Blanche a en effet été poussée à se positionner sur les lois SOPA et PIPA suite à l’émergence de deux pétitions qui ont chacune récolté plus de 51 000 signatures. Dans sa réponse, l’administration Obama a expliqué qu’elle ne « peut pas soutenir un texte qui réduit la liberté d’expression, augmente le risque vis-à-vis de la cybersécurité et altère un Internet global, dynamique et innovant« .

« Nous devons éviter de créer de nouveaux risques en matière de cybersécurité, notamment en perturbant l’architecture d’Internet« , notamment au niveau des DNS, ont ajouté Victoria Espnel (chargée de veiller au respect de la propriété intellectuelle), Aneesh Chopra (directeur de la technologie au sein de l’administration Obama) et Howard Schmidt (responsable du Centre national de la cybersécurité).

Pour autant, l’administration ne compte pas mettre un terme à son combat en faveur de la propriété intellectuelle. « Nous pensons que le piratage sur Internet via des sites étrangers est un problème sérieux qui nécessite une réponse législative sérieuse » écrivent les trois responsables, tous nommés par Barack Obama. Ainsi, si le gouvernement est hostile à PIPA et SOPA, la lutte contre le piratage se poursuit.

« Soyons clairs – le piratage en ligne est un vrai problème qui porte préjudice à l’économie américaine et menace les emplois d’un nombre significatifs d’employés de la classe moyenne et affecte certains de nos groupes et entrepreneurs les plus créatifs et innovants » ajoutent les trois responsables. Et d’ajouter que « les outils existants ne sont pas assez forts pour éradiquer les pires pirates au-delà de nos frontières« .

Des propos qui ont fait bondir Tim O’Reilly, célèbre éditeur d’ouvrages spécialisés dans l’informatique. Sans remettre en cause l’existence du piratage et que des milliers de personnes dans le monde accèdent à des contenus sans payer, il s’interroge sur le manque de preuves tangibles permettant d’accréditer la thèse que le piratage cause effectivement un préjudice économique.

L’administration Obama estime donc qu’il est toujours nécessaire de légiférer sur ce sujet, mais que les propositions actuelles (PIPA et SOPA) ne sont pas satisfaisantes. Celles-ci risquent en effet de faire plus de mal que de bien en réduisant la capacité d’innovation de certaines entreprises très dynamiques dans le secteur d’Internet et des nouvelles technologies.

Il faut donc bien mesurer les conséquences de ces lois et trouver une sorte de point d’équilibre entre les libertés individuelles et la protection des droits. Un objectif qui s’avère très compliqué à atteindre, que ce soit aux États-Unis ou ailleurs.

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

 Ailleurs

SOPA, PIPA, et la crainte d’un filtrage du Web à grande échelle

 

 

Publié dans Internet, Libertés | Commentaires fermés

Débat public sur la santé à Rambouilet

Nos amis rambolitains organisent un débat public sur la politique de santé.

Toutes les personnes intéressées seront les bienvenues.

Publié dans Société, Yvelines | Commentaires fermés

Robert Rochefort: Faut-il relancer la consommation ?

Robert Rochefort est intervenu sur Xerfi Canal, « la chaîne de la réflexion économique » sur Internet.

Diffusée en octobre, on y retrouve les positions du Mouvement Démocrate sur un certain nombre de sujets.

Robert Rochefort  insiste sur la politique de l’offre, à privilégier par rapport à une politique de la demande.

Il évoque les dépenses contraintes, qui pèsent de plus en plus sur les ménages français. C’est notamment le cas du logement dont le budget s’est beaucoup alourdi, alors que les revenus n’ont pas progressé.

Il donne des axes de réflexion sur le développement industriel de notre pays, avec la priorité à donner à la qualité.

Image de prévisualisation YouTube

Xerfi Canal a reçu Robert Rochefort, économiste et vice Président du Modem :

Convaincu que la France doit désormais adopter un modèle fondé sur l’offre avec une exigence de justice sociale, Robert Rochefort considère que l’époque où la consommation représentait 70% du PIB du pays est bel et bien révolue. Le vice-président du Modem a développé plusieurs arguments lors de son entretien avec le président du Groupe Xerfi, Laurent Faibis :

- avoir pour priorités d’instruire et de produire sur le territoire, à travers la mise en place d’un label sophistiqué;

- légiférer pour mettre un terme à la hausse des dépenses contraintes, en particulier en matière d’accès aux nouvelles technologies en permettant au consommateur de résilier chaque année, voire chaque mois, son abonnement;

- organiser la construction à plus grande échelle de façon plus autoritaire avec les autorités locales pour pallier le déficit de 1 million de logements en France et adopter dans l’ancien des mesures de simplification pour améliorer son logement;

- travailler à réindustrialiser le pays en commençant par le haut de gamme à l’exemple de la chaussure qui commence à se réinstaller à Romans (Isère) pour améliorer le pouvoir d’achat; [...]

www.xerfi.fr
http://www.xerficanal.com/robert-rochefort-faut-il-relancer-la-consommation-1…

Publié dans Economie, Mouvement Démocrate | Commentaires fermés

Des Paroles et des Actes: François Bayrou

Même des partisans du Parti Socialiste ont apprécié la prestation de François Bayrou, lors de l’émission « Des Paroles et des Actes ».

En voici les videos

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans François Bayrou | Commentaires fermés

OGM contre abeilles: pétition de 17 associations pour sauver l’apiculture en Europe

Les abeilles disparaissent peu à peu. Nous n’en connaissons pas toutes les raisons. Nous ne savons pas y remédier.

Mais certains facteurs de risques sont reconnus:

Toutes les abeilles jouent un rôle important pour la pollinisation des plantes, et en particulier celle de nombreuses plantes cultivées. Certaines espèces sont plus performantes que d’autres de ce point de vue. Les plantes dont la pollinisation est favorisée par l’abeille sont dites mellitophiles.

On constate dans l’Hémisphère nord une baisse de la population des insectes pollinisateurs et en particulier des abeilles2. Un des symptômes de ce phénomène est le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles, qui connaît une recrudescence au début du XXIe siècle. De multiples causes semblent être à l’origine de cette baisse de la population : parasites, champignons, prédateurs, agriculture intensive, réchauffement climatique… Les produits phytosanitaires agricoles, les cultures d’OGM et la pollution électromagnétique sont également cités mais leur implication est controversée. En tant qu’animal bioindicateur, cette situation inquiète non seulement les apiculteurs, mais aussi de nombreux écologues, économistes et experts en raison de l’importance économique et écologique de l’abeille. En février 2010, l’Union Européenne met en place le programme STEP afin de préciser les causes et les impacts de ce déclin et d’en assurer le suivi. (Wikipedia)

Même si les OGM ne sont pas la cause principale de la disparition des abeilles, leur impact est à prendre en compte (cf Syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles). Et la fin du moratoire OGM n’est pas une bonne nouvelle pour les abeilles.

Voici la pétition des 17 associations contre l’autorisation de la culture en plein champ du maïs Monsanto « MON 810″.

Pétition pour une protection de l’apiculture et des consommateurs face au lobby des OGM

L’impossible coexistence « OGM / apiculture » établie par la justice

Depuis l’apparition des premières cultures d’OGM en Europe il y a quelques années, les apiculteurs ne cessent d’alerter les pouvoirs publics sur l’impossible coexistence entre ces cultures et l’apiculture. Sous l’influence du lobby OGM et semencier, la Commission Européenne et les autorités nationales sont jusqu’à présent restées sourdes à cet appel.

Or, un apiculteur allemand qui a constaté la présence de pollen de maïs OGM MON 810 dans son miel a intenté une action en justice. Le 5 septembre 2011, la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) a décidé qu’un tel miel ne pouvait pas être commercialisé [1].

Nos gouvernants ne peuvent donc plus feindre d’ignorer cette réalité : l’autorisation de cultures d’OGM en plein champ serait fatale à l’apiculture (miel, pollen, propolis) et à l’abeille.

Gare aux manigances

Les consommateurs européens ne veulent pas d’OGM dans le miel. La prise de conscience environnementale est devenue telle que la Commission Européenne ne peut prendre le risque de sacrifier délibérément l’abeille au profit de multinationales. Depuis la décision de la CJUE, les tractations vont pourtant bon train.

L’arrêt de la Cour de Justice s’appuie sur le fait que le pollen de maïs MON 810 n’est pas autorisé à la consommation humaine. Des manipulations juridiques qui permettraient de contourner cette interdiction dans le cas du miel sont à l’étude, au mépris de la transparence exigée par les consommateurs.

Seule solution : le moratoire

La coexistence des cultures OGM en plein champ et de l’apiculture est impossible. Personne ne peut plus ignorer cette réalité.

L’abeille est un élément indispensable de l’environnement, de la biodiversité, et un atout incontournable pour la pollinisation de nombreuses cultures. Déjà mise à mal par la pression des pesticides, elle pourrait tout bonnement disparaître de nos campagnes par décision politique, ou être accusée de disséminer les pollens OGM !

Face à ce risque inadmissible, nous demandons instamment à John Dalli, Commissaire européen à la Santé et à la Consommation, et à nos décideurs européens et nationaux de protéger l’abeille, l’apiculture et les professionnels de l’apiculture et de :
- suspendre immédiatement et ne pas renouveler l’autorisation de culture en plein champ du maïs MON 810,
- bloquer l’avancée de tous les dossiers de plantes génétiquement modifiées nectarifères ou pollinifères,
- faire évaluer rigoureusement l’impact des plantes transgéniques sur les ruchers, notamment les couvains et les abeilles hivernales, et de rendre publics tous les protocoles et résultats
- respecter le droit à la transparence pour les consommateurs.

Le miel et les produits de la ruche doivent rester des aliments sains et naturels.

OGM : l’abeille dans la tourmente

Publié dans Abeilles | Commentaires fermés

François Bayrou sur toutes les coutures

C’est sur France Culture, avec la question de Brice Couturier

La seule chance de François Bayrou : un gouvernement d’union nationale ?

http://www.dailymotion.com/videoxmdzi8

Très belle émission. Merci François, Marc, Brice et les autres…

Publié dans Economie, Education, Europe, François Bayrou, Société | Commentaires fermés

Yvelines: Modem qui rit, NC qui pleure

L’Assemblée Générale du Mouvement Démocrate Yvelines a eu lieu fin septembre, à Versailles. Pour beaucoup, ce fut l’occasion de nous rencontrer de manière amicale. Pour les membres du bureau nouvellement élus, celle de présenter leurs actions en cours et leurs projets.

Le compte-rendu de cette AG, avec un résumé des présentations, est accessible sur le site du Modem Yvelines, ici

Mais ce qui frappe dans l’article de presse (en lien ci-dessous), c’est la comparaison entre la situation du Mouvement Démocrate et celle qui Nouveau Centre. Elle montre une vraie dynamique en faveur du parti de François Bayrou

AG 2011- NDV

Les querelles internes ont privé le NC départemental de président, dont l’élection a été repoussée…après les législatives.

Michel Finck, ancien président du NC, fait ce constat:

pour moi, le Nouveau Centre n’existe plus, nous allons tous nous retrouver dans l’Alliance républicaine écologique et sentriste deBorloo

On voit déjà pas mal de gens repartir vers Bayrou et le Modem.

Mais on vous l’avait bien dit les amis, c’est Bayrou qui a la meilleure vision et qui garde le bon cap!

Et le Modem reste ouvert aux femmes et aux hommes de bonne volonté.

 

Publié dans Mouvement Démocrate, Yvelines | Commentaires fermés

Parcours de formation des militants en Essonne

Une initiative à saluer !

Le Mouvement démocrate de l’Essonne propose un cycle de formation de politique générale en 8 grands chapitres. Chaque thématique sera portée par des intervenants extérieurs de grandes compétences et des acteurs locaux.
Pour plus d’information et inscription, rendez vous sur notre site départemental Formation – Cycle Robert Schuman

Nous attirons l’attention des personnes intéressées sur le fait que la formation débutera le 19 octobre 2011 et que les inscriptions ont déjà commencé !

Inscriptions ouvertes

Parcours de formation pour des personnes qui veulent « agir en politique »
proposé par le MoDem Essonne en partenariat avec les Mouvements Démocrates des Yvelines, des Hauts de Seine, de Seine et Marne et du Val de Marne
destiné aux adhérents et aux sympathisants.

http://www.modem-essonne.org/formation.html

Programme

Une copie du programme (donné à titre indicatif, voir site Essonne)

Date Thème (mots clefs) Intervenants
19 oct. 1/ Qu’est-ce que la politique ?
Histoire des idées, droite/gauche…et Centre, Ethique et pratique de l’action politique, rôle de partis, la presse,…
JP. Riou
16 nov. 2/ Les citoyens, l’État, les institutions
Pouvoirs et contre pouvoirs, rôle de l’Etat, réforme de l’Etat, régionalisation, intercommunalité, élections,
M. Verpeaux
30 nov. 3/ L’Europe
Histoire, enjeux, incidences en France,… Géopolitique, diplomatie, défense
P. Morillon
14 déc. 4/ La population, la famille, l’éducation, la culture (« INSTRUIRE »)
Valeurs, pratiques, formation tout au long de la vie,…
M. de Sarnez
P. Maurel
18 janv. 5/ L’économie, la globalisation, l’emploi (« PRODUIRE »)
Industrie, finances, transports, recherche, formation, … développement alternatif
R. Rochefort
15 fév. 6/ L’environnement, l’agriculture et l’alimentation
Le développement durable, l’énergie, la sécurité alimentaire, le bio, la crise du loup,…
M. Deneux
M. Fesneau
7 mar. 7/ La politique de la ville, l’intégration
Logement, habitat et urbanisme,…citoyenneté, sécurité,
F. Mehal
JM. Beaupuy
21 mar. 8/ La santé, la solidarité, la bioéthique
Protection sociale, retraites, personnes âgées, personnes handicapées, hôpital, prévention…clonage, euthanasie…
JM. Vanlerenberghe
Publié dans Mouvement Démocrate, Yvelines | Commentaires fermés