Réindustrialiser la France grâce au numérique: avec Bayrou, c’est possible

Le seul des candidats à avoir une bonne culture du numérique, c’est François Bayrou.

Le seul à avoir compris son importance dans le développement économique et social, son rôle dans la vie quotidienne, c’est François Bayrou.

Celui qui n’en n’a pas peur, ne se retranche pas derrière les dérives de certains pour restreindre les libertés de tous, c’est encore François Bayrou.

Il nous l’a prouvé lors de cette rencontre avec des acteurs du numérique:

« Le numérique est un saut de civilisation qui imposera un partage coopératif de la connaissance »

http://www.dailymotion.com/video/xoomnx

 

L’informatique et les technologies de la connaissance et de la communication peuvent nous aider à  rendre nos administrations plus performantes. D’une pierre, deux coups: un meilleur service rendu aux citoyens et baisse de notre endettement (et oui, il y a des déficits publics à contrôler).

De nouveaux modèles économiques voient le jour, avec le logiciel libre et l’ouverture des données (« open-data » dans le langage des initiés, voir OWNI, le site de « data journalism »). Il importe de ne pas tuer cette « poule aux oeufs d’or », en restreignant l’accès à Internet (ACTA, Hadopi, Sopa, etc)

« Le numérique doit jouer un rôle fondamental dans la réforme nécessaire de l’État »

La filière professionnelle interpelle les candidats. L’AFDEL (Association Française Des Editeurs de Logiciel) a publié un rapport à l’occasion des présidentielles:

20 propositions pour réindustrialiser la France grâce au numérique

L’économie du numérique constitue un puissant levier de croissance et de productivité, en tant que telle bien sûr, mais surtout pour l’industrie et les services dans leur ensemble. Nous souhaitons donc ici proposer des pistes d’action qui pourraient aider notre pays à rattraper demain son retard dans la digitalisation en cours de notre économie. Ils se résument en trois axes qui doivent converger : cap sur les PME, cap sur l’innovation, cap sur le numérique ! Pour répondre à l’enjeu essentiel : la compétitivité de notre économie et de nos entreprises.

PME, Innovation, Numérique: voilà des éléments que l’on retrouve en très bonne place dans le projet du Mouvement Démocrate.

Retrouver aussi les propositions et réactions du MUNCI (association représentant les salariés et indépendants du secteur):

Présidentielle : le MUNCI salue les propositions de l’Afdel et du Syntec Numérique

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Economie, François Bayrou, Internet, Mouvement Démocrate, Société, Technologies. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.