Pour la Science, pour l’Europe, sauver AthenaWeb

AthenaWeb, c’est un super-site d’information scientifique, basé sur des vidéos.  Ce site reflète l’état de la recherche européenne, avec des contributions de scientifiques dans tous les domaines. Enfin, jusqu’au 31 juillet, car à cette date, il va disparaître.

Je suis surprise de cet arrêt de mort en silence. Je n’ai pas reçu de message, ayant été abonnée à la lettre d’information. L’information sur le site est laconique.  Pas de pétition repérée, pas d’action collective. Mais nous nous devons de défendre les initiatives qui permettent de développer les activités scientifiques dans nos pays. C’est vital pour notre avenir.

Lab To Media a besoin de fonds pour entretenir ce site qu’il a construit et alimenté. Voici la présentation des objectifs de cette agence:

La science, l’environnement et le développement durable sont plus que jamais au cour des préoccupations des décideurs, des entrepreneurs et des citoyens. Toutefois, ce constat en entraîne d’autres: la recherche scientifique et environnementale doit sans relâche quémander plus d’aides publiques et d’investissements privés. Elle doit aussi faire face à la fuite des cerveaux et assurer la relève en attirant les jeunes vers les carrières de chercheurs.
L’enjeu est de taille: c’est de l’avenir social et économique européen qu’il s’agit.

Pour répondre à ce défi, il est indispensable de combler le déficit d’informations fiables à la disposition du public, d’informer les entrepreneurs et les marchés quant aux nécessités en matière d’innovation et des réponses potentielles apportées par des projets novateurs et des financements appropriés.
Il faut aussi communiquer aux décideurs les données indispensables pour concevoir et mettre en ouvre leurs politiques, établir leurs stratégies et choisir les options qui aideront à inverser les tendances négatives du secteur de la recherche scientifique et environnementale et en promouvoir les positives.

Toute la difficulté réside dans la récolte d’informations et leur mise en forme pour qu’elles soient intelligibles et attractives et qu’elles atteignent leur(s) objectif(s) et leur(s) cible(s).

C’est grâce à un blogueur que je viens de lire cette information. Merci à Pol de nous avoir averti dans cet article:

Fin de partie pour Athena Web

Dont je tire quelques extraits ici, dans l’urgence, sans attendre son autorisation. Je tiens à souligner mon adhésion à ses propos, que beaucoup au Modem approuveraient également:

La Commission européenne a pris la décision de ne plus soutenir financièrement AthenaWeb.org –  Your Science Video Channel http://www.athenaweb.org/.

Ce site était destiné à la promotion de la science et regroupait entre autres presqu’un millier de films.

La nécessité de promouvoir les activités scientifiques n’est plus à démontrer. La science n’est pas une affaire d’opinion, c’est une approche réaliste au monde qui essaye de se donner des garanties pour valider sa démarche. Au vu de la complexité des problèmes, il est impossible de se faire idée juste à titre individuel. Nul ne peut être expert en tous les domaines.

Ainsi un tel site permet aux scientifiques de partager leurs connaissances et d’échanger. Un véritable « effet cafeteria » à l’échelle européenne. Qu’en pensent donc nos promoteurs du Campus de Saclay, qui investissent des millions pour favoriser ce fameux « effet cafetria » entre scientifiques.

Dans un monde globalisé la recherche scientifique sous toute ses formes – la recherche fondamentale en priorité –  est nécessaire pour relever les défis de l’avenir. Les applications des recherches scientifiques changent la vie quotidienne de chacun -sans que nous en soyons toujours conscient- les découvertes techniques et scientifiques apportent même la création de nouveaux métiers et de nouveaux emplois. Faut-il encore que les gouvernements et la communauté européenne s’occupent d’autres choses que de prêter la main aux banquiers et aux assureurs.

La baisse d’intérêt pour les enseignements et les carrières scientifiques qui touche actuellement les pays européens, doit être expliquer d’abord par l’imbécillité du système de rémunération et des choix de société qui fait que celui qui pratique l’activité la plus nuisible à la nation – le trader – reçoit la plus grande rémunération.

Le déclin de l’attrait pour les métiers scientifiques représente un danger pour la vie scientifique et économique de nos Pays. L’Europe n’arrive pas à combler l’écart avec les Etats-Unis et le Japon, ses principaux concurrents, sans oublier la Chine. Les jeunes scientifiques fuient l’Europe pour trouver des conditions de travail, de carrière et de vie bien meilleur aux U.S.A. (75 % des titulaires européens de doctorats américains). Nos chercheurs les plus reconnus sont amplement courtisés par les Université Chinoise. En septembre 2009, un groupe européen d’experts en prospective mis en place par la Direction générale de la recherche (DG Recherche) de L’Europe, indiquait que d’ici 2025, les centres de richesse, d’activité et de croissance pourraient se déplacer vers l’Asie. Les Etats-Unis et l’Europe pourraient perdre leur avance scientifique et technologique au profit de ce continent. La recherche scientifique est vitale pour l’activité économique mondiale.

De la même manière, l’enseignement, l‘éducation, l’information scientifique est toujours plus nécessaire pour le public européen. Aujourd’hui la Science fait la une des journaux et pas seulement pour l’annonce de découvertes. Depuis la catastrophe de Fukushima, par exemple, les inquiétudes, les interrogations, les débats, les questions d’éthique, les choix de sociétés, nous agitent. Toutes ces questions apparaissent comme de plus en plus confus et complexes.

Les questions scientifiques se doivent d’être expliquées, et comprises. L’appétit des connaissances et la curiosité sont d’autant plus grandes que notre présent et notre avenir semble se jouer dans les laboratoires scientifiques.

Amis démocrates, défendons la science et la recherche, et donnons leur une chance de se développer en Europe. Parlez-en, gazouillez, alertez. C’est un site précieux dont on a signé l’arrêt de mort.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Education, Europe, Mouvement Démocrate, recherche. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.