France-Télévision

En complément d’un article précédent sur France-télévision, traitant de la privatisation de la Régie de Publicité, orientée au profit d’un « ami du Fouquet », voici un article de Télérama sur les relations entre Patrice de Carolis et le locataire actuel de l’Elysée.

L’Elysée prend l’antenne de France Télévisions

Il a supprimé la publicité. Il place ses copains animateurs. Il va nommer dans quelques jours le nouveau président de France Télévisions. Depuis trois ans, Nicolas Sarkozy, autoproclamé directeur des programmes, tente d’imposer sa loi à Patrick de Carolis, à la tête de la télé publique depuis 2005. Enquête sur un duel.

Suite…

Peu de voix s’étaient élevées à l’époque contre la nomination du Président de France-Télévision par Nicolas Sarkozy.

Aujourd’hui, les faits donnent raison à ces hommes, ces femmes, vigilants et perspicaces. Merci à ceux qui ont su prévenir les Français, même s’ils n’ont pas été entendus au moment où la décision a été  soutenue par la majorité présidentielle.

Références

La main d’Alain Minc dans le pataquès de France Télévisions

France Télévisions : le méfait du prince

Patrick de Carolis obtient, contre l’avis du gouverment, la suspension de la cession de France Télévisions Publicité

Mediapart (accès abonnés)

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Libertés, Société, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.