Le G8, Sarkozy et l’Internet

Ainsi Sarkozy n’introduit Internet au G8 que pour se donner les moyens de le museler.

Les alertes étaient nombreuses, avec le rejet de la neutralité du Net, l' »internet civilisé », prôné par les « amis du Président », les campagnes de dénigrement de la liberté d’expression (Mediapart et Wikileaks ont subi les foudres gouvernementales).

Internet a irrigué le « Printemps Arabe » et fait naître les fleurs de la démocratie. Mais la communication de notre gouvernement a volontairement occulté son rôle primordial dans le combat pour la démocratie .

Kouchner souhaitait mettre en avant le rôle d’Internet pour la défense des libertés.

Sarkozy préfère l’internet sous contrôle, à la chinoise. Avec une différence: ce seront des sociétés et des conglomérats privés qui feront la police du Net. Car il y a également une volonté d’échapper à tout contrôle citoyen sur les dispositifs mis en place: eG8 : la vie privée au programme des débats, mais sans la CNIL !

Mais c’est vrai que la CNIL ne s’est pas montré suffisamment conciliante avec la société privée d’espionnage de l’Internet, TMG: TMG : la CNIL prendra une décision « dans trois à quatre semaines »(Numérama)

La CNIL devrait décider de l’ouverture éventuelle d’une procédure de sanctions contre TMG dans environ un mois. Les ayants droit qui utilisent les services de TMG pour l’Hadopi ne sont pas à l’abri de subir les foudres de la Commission, s’ils n’ont pas suffisamment cadré les précautions à prendre avec leur prestataire pour assurer la confidentialité des données.

Le business prime sur les libertés. Le Forum sur la gouvernance de l’Internet, dépendant des Nations-Unies, a exprimé ses inquiétudes sur la démarche de Nicolas Sarkozy: Open letter to President Sarkozy on eG8 meeting plan:

«Les entreprises ont déjà une influence disproportionnée sur les processus de décision publique. Il est inopportun que les gouvernements les encouragent à déterminer l’ordre du jour mondial des politiques liées à l’Internet. Ce qu’il faut, c’est une consultation qui rassemble les acteurs de la société civile, qui apportent à la table des négociations des préoccupations d’intérêt public mondial provenant d’une diversité de peuples, de catégories variées de la société. (…) Le Sommet mondial sur la société de l’information (WSIS) a lancé un processus pour traiter les questions urgentes liées à Internet. Nous voyons le forum eG8 comme une régression majeure pour la démocratie mondiale et pour la diversité du débat.»

Avec une pétition pour la protection d’Internet: G8: Protect the Net

«Comme dirigeants du monde, vos politiques ont une influence majeure sur les politiques numériques dans le monde. Malheureusement, les politiques mises en œuvre dans les économies les plus développées portent parfois atteinte à un Internet ouvert et neutre – les qualités qui représentent l’essentiel de son potentiel économique et démocratique.»

Pour aller plus loin:

e-G8 : les inquiétudes de la société civile

Sarkozy expulse les libertés de son “internet civilisé”

Déclaration de la Société Civile au G8 et e-G8

« Forum eG8 » : Les gouvernements et entreprises unis pour contrôler le Net
Le G8 français centré sur le contrôle et les restrictions aux libertés en ligne

G8 : Paris en retrait sur le rôle politique d’Internet

Le G8 français centré sur le contrôle et les restrictions aux libertés en ligne | La Quadrature du Net

G8 vs INTERNET

Comment Sarkozy a tué la défense de la liberté d’expression sur Internet

La diplomatie Internet: la volte-face de Nicolas Sarkozy

G8 du Net: les bonnes questions de Nova Spivack

«L’illustration parfaite d’une collusion assez malsaine»

e-G8 : de « l’Internet civilisé » à l’Internet « facteur de croissance »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Internet, Libertés. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.