Yvelines: annulation législative partielle de Rambouillet

L’élection de Jean-Frédéric Poisson (UMP) est annulée dans les Yvelines

Le Conseil constitutionnel a annulé, jeudi 20 mai, l’élection de Jean-Frédéric Poisson (UMP) lors d’une législative partielle à Rambouillet, dans les Yvelines, en septembre 2009, un nouveau décompte des votes ne lui ayant donné qu’une seule voix d’avance.

M. Poisson, à l’époque suppléant de l’ex-ministre Christine Boutin, était arrivé en tête au deuxième tour avec cinq voix d’avance (12 804 voix contre 12 799) sur la candidate des Verts Anny Poursinoff. Celle-ci avait par la suite demandé l’annulation de l’élection.

« MANŒUVRE » POUVANT CRÉER « UNE CONFUSION DANS L’ESPRIT DES ÉLECTEURS »

Après s’être penchés sur les opérations de vote, les Sages ont relevé une série d’erreurs les conduisant à un nouveau décompte complet, au terme duquel ils n’ont retenu qu’une seule voix d’écart entre les deux candidats.

Ils ont en outre relevé que la veille du second tour, un tract de l’UMP affirmait que les Verts avaient voté en faveur du Grenelle 1 de l’environnement alors qu’ils s’étaient abstenus lors de l’examen de ce texte à l’Assemblée nationale et n’avaient pas pris part au vote au Sénat. Dans sa décision, le Conseil constitutionnel juge qu’il s’agissait là d’une « manœuvre » de nature à créer « une confusion dans l’esprit des électeurs ».

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Yvelines. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.