Merkel propose la création d’une agence de notation européenne…en 2008

L’actualité économique, la situation dramatique de la Grèce, ainsi que les difficultés d’autres pays de la zone Euros, malmenés par les agences de notation, ont mis en cause les agences de notation .
Robert Rochefort a également pointé le problème, lors d’une récente interview sur France-Info

Au MoDem, nous voulons qu’elles soient sous un contrôle public plus important, car ces institutions de notations dégradent les notes et autorisent les banques et spéculateurs à demander des taux plus forts ! C’est le cas pour la Grèce.

Certains ont relancé l’idée de la création d’une agence de notation européenne, comme le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, ou Michel Barnier.

Pourtant, l’idée a déjà été émise par Angela Merkel, il y a bientôt 2 ans, comme en témoigne cet article, publié dans le Financial Times du 11 juin 2008. Pourquoi a-t-elle alors soulevé si peu d’intérêt ?

Angela Merkel appelle à la création d’une agence de notation pour la zone Euro

Par Lionel Barber, Bertrand Benoît et Hugh Williamson à Berlin

(traduction personnelle)

L’Europe Continentale devrait prendre la main dans l’invention de nouvelles règles pour les marchés financiers, parce que le modèle de régulation anglo-saxon a échoué, a affirmé Angela Merkel au Financial Times.

La chancelière allemande a dit, avant le sommet du G8 du mois prochain, qui devrait traiter d’une nouvelle régulation, que l’organisation des marchés financiers, largement anglo-saxon, sous-évaluait le poids grandissant et l’importance de la zone Euro.

Elle a demandé la création d’une agence de notation européenne, pour contrebalancer la domination de Moody et Standard and Poor. « L’Europe a développé une certaine indépendance grâce à l’Euro », mais en termes de règles, de lignes directrices relatives à la transparence et de toute la standardisation des marchés financiers, nous avons encore un système largement dominé par les anglo-saxons…Je pense qu’à moyen terme l’Europe aura besoin d’une agence de notation opérationnelle, parce que système robuste de la monnaie européenne n’a pas encore gagné suffisamment d’influence sur les règles gouvernant les marchés financiers ».

Une agence de notation européenne fait partie des suggestions que l’Allemagne a proposé au G8 des ations industrielles comme faisant partie d’une prposition de restructuration, suite aux restrictions de crédit. Berlin veut interdire aux agences de noter des produits dont elles ont aidé à la création. Mme Merkel dit qu’elle accueillerait volontiers de nouveaux ratios d’adéquation des fonds propres pour les banques, liant les montants qu’elles doivent mettre en face des risques dans leurs portefeuilles d’actifs. « Nous avons besoin de penser à la relation entre capital et risque », dit Mme Merkel, « mais ces règles ne peuvent être discutées qu’à un niveau international ».

Mme Merkel a également critiqué les banquiers pour créer, vendre et acheter des produits structurés qu’ils ne comprennent pas entièrement.

En version originale:

Merkel calls for eurozone raings agency

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Economie, Europe, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.