L’allemagne, l’Euro et la crise grecque (et …)

Le point de vue intéressant qu’un économiste qui se réclame de Milton Friedman, sur le positionnement de l’Allemagne dans la crise grecque et européenne.

Charles Gave, économiste et financier, auteur de « Libéral mais non coupable », livre son point de vue sur la crise grecque, le rôle de l’Euro dans cette crise, et comment l’Allemagne va, selon lui, « mettre sous protectorat financier l’ensemble de l’Europe »

http://www.dailymotion.com/video/xck13c

Pour une autre approche, plus humble et plus humaine, Paul Jorion, qui insiste sur l’urgence d’une intervention pour les pays européens en danger, avant qu’il ne soit trop tard, comme pour la Grèce.

http://www.dailymotion.com/video/xcvvsk
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Economie, Europe, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’allemagne, l’Euro et la crise grecque (et …)

  1. Mamouchka dit :

    Je suis critique sur la première intervention vidéo:
    – Il n’est pas possible de critiquer « la sincérité de tenue des comptes » chez les promoteurs immobiliers et croire à la réalité des chiffres budgétaires…
    – Il ne m’apparait pas pertinent de dire que les banques allemandes vont contrôler et autoriser tel type de dépenses pour tel pays alors qu’elles sont créancières de ceux qui connaissent les problèmes : elles risquent tout simplement de couler à cause des défaillances-client !
    – Remuer les conflits armés depuis 1870, est nauséabond. C’est nier la construction européenne, c’est jouer dangereusement à l’éclatement et semer la zizanie…un peu comme en Yougoslavie.

    Malgré tout, ces réflexions se comprennent dans une logique « libérale » qui n’aime pas la puissance publique face au monde des affaires.

    Mamouchka.

  2. EvelyneD dit :

    Je reconnais que le premier intervenant a un comportement assez désagréable, très imbu de lui-même, plutôt antipathique. Mais il m’a semblé intéressant de donner un autre « son de cloche » sur l’analyse de la crise, même si ses arguments sont très tendancieux.

    Mais j’ai un faible pour le second, Paul Jorion, que je trouve beaucoup plus humain et proche de nos valeurs (http://www.pauljorion.com).

    Je crois intéressant de confronter les deux discours, car même au sein du Modem, il y a des débats. J’espère que les libéraux (comme L’Hérétique http://heresie.hautetfort.com/) ne se sentiront pas trop desservi par la première vidéo.
    Je viens de lire un article d’Henri Lelièvre (http://www.mediapart.fr/club/blog/henri-lelievre/110410/faut-il-vraiment-tuer-le-modem). Il évoque ainsi un nouveau positionnement économique du Modem: « Une large part de la théorie économie est consacrée à l’économie sociale et solidaire, rompant avec les préceptes Baristes qui prédominaient jusqu’alors. ».

Les commentaires sont fermés.