Alain Dolium : “Je suis un enfant de l’Île de France et je n’ai rien oublié”

Article paru sur Yvelines-Infos

Alain Dolium : “Je suis un enfant de l’Île de France et je n’ai rien oublié”

Can­di­dat Modem de la plus grande région économique d’Europe, Alain Dolium veut don­ner à tous l’occasion d’émerger. Un peu comme il a su le faire de son côté. His­toire, peut-être, de don­ner “plus d’oxygène à la région”… dans tous les sens du terme.

Yve­lines Infos : Quels sont pour vous les sujets pri­or­i­taires au niveau de la Région pour les trois prochaines années ou à plus long terme ?

Con­stat : alors que la région Ile-de-France est la pre­mière région économique d’Europe, qu’elle est dotée d‘un pat­ri­moine his­torique et naturel fab­uleux, qu’elle con­cen­tre écoles et uni­ver­sités de renom, elle se trouve en France au 15è rang pour la qual­ité de la vie. Près d’un Fran­cilien sur deux déclare vouloir quit­ter sa région. Il est impos­si­ble d’en rester là. Trois pri­or­ités sont à met­tre en oeu­vre sans relâche pour redonner à notre région toute sa valeur :
– en pre­mier lieu, l’emploi qui con­di­tionne tout le reste dans la vie de cha­cun ; près de 500.000 chômeurs en Ile de France, de nom­breuses per­son­nes en fin de droits cette année. Il est plus qu’urgent de créer de l’emploi. Je pro­poserai par exem­ple au Con­seil régional de met­tre en place la mesure « Cap emploi» qui aidera les chefs d’entreprise ayant une dif­fi­culté à rem­bourser leurs charges au cours des deux pre­mières années.
– puis, revenir à l’égal­ité des chances et des ter­ri­toires : l’intelligence et les tal­ents se trou­vent partout, dans chaque famille, dans chaque ter­ri­toire. Nous allons don­ner à tous l’occasion d’émerger. Et cela com­mencera par le « passe­port décou­verte » qui don­nera con­nais­sance à tous les jeunes des emplois du futur et de moyens d’y par­venir. Nous dou­blerons les « écoles de la sec­onde chance » dans notre région.
– Enfin, aban­don­ner l’esprit de con­cen­tra­tion, de gigan­tisme et don­ner la pri­or­ité à la prox­im­ité : chaque Fran­cilien doit pou­voir accéder à tout, emploi, habi­tat, ser­vices publics, etc. dans un rayon de moins de 30 min­utes autour de chez lui. Il fau­dra donc rap­procher l’emploi de l’habitat et recréer ainsi des bassins de vie à échelle humaine.
Ces pri­or­ités sont un cap, et elles peu­vent com­mencer à s’appliquer dès maintenant.

Yve­lines Infos : Un rap­port sur le “mal loge­ment” de la Fon­da­tion Abbé Pierre est venu ali­menter le débat de ces régionales. Voilà encore une priorité.

Les prob­lèmes empirent : il y a en Ile de France 300.000 loge­ments vacants et plus de 400.000 deman­des, dont 130.000 pour un HLM. Il faut donc aider à se loger ceux qui en ont le plus besoin. Pour cela, nous créerons une agence régionale pour le loge­ment pour répon­dre à plusieurs besoins urgents :

– créer un guichet unique pour ceux qui veu­lent changer de rési­dence, au lieu de déposer plusieurs dossiers.

– faire con­stru­ire 60.000 loge­ments par an (avec les communes),

– con­stru­ire 20.000 loge­ments étudi­ants dans les 5 prochaines années ; il y a 600.000 étudi­ants et seule­ment 13.000 sont offerts par le CROUS.

– soutenir la créa­tion de maisons de retraites

– être la vigie, pour faire respecter les oblig­a­tions légales en matière de loge­ment social.

Enfin, nous pro­posons la « prime à la casse » des chaudières anci­ennes et pol­lu­antes, car nous voulons aussi le respect de notre envi­ron­nement et la con­struc­tion d’écoquartiers.

C’est un vaste effort, qui n’est que justice.

Yve­lines Infos : Quels pro­jets pensez-vous met­tre en place en matière d’emploi ?

L’emploi est notre pre­mière pri­or­ité. Pour créer des emplois, il faut soutenir deux voies :

– faciliter la créa­tion d’entreprises nou­velles, par un dossier unique des aides régionales, et par une mesure « Cap emploi » qui rem­bours­era les charges de entre­prises créées en cas d’échec hon­nête, en accueil­lant les entre­prises tech­nologiques en créa­tion sur les cam­pus uni­ver­si­taires). CE sera ma pri­or­ité au Con­seil régional.

– favoriser la réin­ser­tion des chômeurs.

Enfin, nous créerons un label régional pour les pro­duits agri­coles d’Ile-de-France avec les dis­trib­u­teurs, pour dévelop­per les cir­cuits courts.

Yve­lines Infos : Quelle est votre impli­ca­tion per­son­nelle dans les sujets régionaux ?

Je suis un enfant de l’Ile de France, j’ai grandi dans les cités du Plessis-Robinson et je vis aujourd’hui dans cette région avec ma famille ; depuis longtemps, je par­ticipe à la vie asso­cia­tive ; j’ai créé une entre­prise inno­vante dans les nou­velles tech­nolo­gies, et je n’ai rien oublié.

Mon engage­ment au MoDem est enrac­iné dans un espoir de dig­nité sociale pour tous. Je crois à une autre façon de faire pour notre Région, à une autre façon de jouer ses atouts, loin des com­bats stériles droite-gauche.

Je me présente pour libérer toutes les éner­gies dont la Région a besoin pour affron­ter la crise, pour ori­en­ter les investisse­ments vers les activ­ités les plus justes et vers celles qui nous per­me­t­tront de mieux créer et partager les richesses.

Plus d’oxygène pour l’Ile-de-France !

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Elections Regionales, Mouvement Démocrate, Yvelines. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.